MENU

5/10/2019

The Hate U Give - La haine qu'on donne de Angie Thomas

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d'enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s'embrase, tandis que la police cherche à enterrer l'affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu'elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

Cela faisait longtemps que j'hésitais à lire The Hate U Give notamment à cause du langage qui me faisait un peu peur (à tord d'ailleurs, je n'ai finalement eu aucun problème). Mais après avoir lu de nombreuses chroniques toutes plus élogieuses les unes que les autres, je me suis finalement laissée tenter.

"Sometimes you can do everything right and things will still go wrong. The key is to never stop doing right."

J'avoue ressortir de cette lecture un brin déçue. Vu ce que j'en avais lu et vu le résumé, je m'attendais à une histoire prenante et tendue. Je m'attendais plus ou moins à avoir un coup de cœur, en fait. Or ce n'est pas ce qui s'est passé. J'ai apprécié le thème qui est malheureusement encore d'actualité. J'ai également aimé le message qui ressort de ce livre. Les personnages sont très bien écrits, ils sont attachants et les relations entre eux sont juste parfaites. La plume est, elle aussi, agréable. Malheureusement, je me suis beaucoup ennuyée. Il y a quelques longueurs et surtout, si on enlève le début et la fin, il ne se passe pratiquement rien pendant une grande partie du livre. Et était-il vraiment nécessaire de parler autant de chaussures ?!

"That's the problem. We let people say stuff, and they say it so much that it becomes okay to them and normal for us. What's the point of having a voice if you're gonna be silent in those moments you shouldn't be?"

Au final, The Hate U Give était sympa seulement j'en attendais plus. Ceci dit, étant donnée le sujet, tout le monde devrait le lire.

4/5

10 commentaires:

  1. Pas de coup de coeur pour moi non plus, mais c'est clairement un roman à lire, oui.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu le même ressenti que toi, j'en attendais davantage ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Ah je peux comprendre le fait que tu en attendes plus. J'avoue que je suis curieuse de le lire aussi !

    RépondreSupprimer
  4. Pareil pas de coup de coeur pour ce roman, il m'a manqué quelque chose.

    RépondreSupprimer
  5. Moi aussi, je veux le lire, je l'ai dans ma PAL, mais je repousse sans cesse... Avec tout le bien qu'on en dit, j'ai peur d'être l'ovni qui ne va pas apprécier ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends totalement et j'espère qu'il te plaira quand tu le sortira de ta PAL :)

      Supprimer

N’hésitez pas à laisser une trace de votre passage ! :)