MENU

6/15/2018

Les travaux d'Apollon, tome 3, Le labyrinthe de feu de Rick Riordan

The formerly glorious god Apollo, cast down to earth in punishment by Zeus, is now an awkward mortal teenager named Lester Papadopoulos. In order to regain his place on Mount Olympus, Lester must restore five Oracles that have gone dark. But he has to achieve this impossible task without having any godly powers and while being duty-bound to a confounding young daughter of Demeter named Meg. Thanks a lot, Dad.
With the help of some demigod friends, Lester managed to survive his first two trials, one at Camp Half-Blood, and one in Indianapolis, where Meg received the Dark Prophecy. The words she uttered while seated on the Throne of Memory revealed that an evil triumvirate of Roman emperors plans to attack Camp Jupiter. While Leo flies ahead on Festus to warn the Roman camp, Lester and Meg must go through the Labyrinth to find the third emperor—and an Oracle who speaks in word puzzles—somewhere in the American Southwest. There is one glimmer of hope in the gloom-filled prophecy: The cloven guide alone the way does know. They will have a satyr companion, and Meg knows just who to call upon...


Je crois que vous commencez à le savoir, j'adore les livres de Rick Riordan. Ses romans sont tous drôles et bourrés d'action et celui-ci ne déroge pas à la règle.

"Promise me one thing. Whatever happens, when you get back to Olympus, when you’re a god again, remember. Remember what it’s like to be human."

Quel tome ! Dans chaque saga de Rick Riordan il y a au moins un tome où il se passe quelque chose d'affreux qui vous laisse le cœur en miettes. Cette fois, c'est Le labyrinthe de feu qui joue ce rôle. Je ne m'attendais vraiment pas à ça ! Un tome beaucoup plus sombre que les deux premiers. Les choses commencent à vraiment se mettre en place et on sent que nos héros ne sont pas au bout de leur peine. Malgré les passages douloureux, on retrouve toujours autant d'humour et toujours autant d'action. Pas le temps de s'ennuyer ! Quant aux personnages, ils restent géniaux. Apollon a tellement évolué depuis le premier tome ! Il m'a particulièrement touché dans celui-ci. J'étais également ravie de revoir Grover, ça faisait bien trop longtemps.

"Power makes good people uneasy rather than joyful or boastful. That’s why good people so rarely rise to power"

Encore une fois, je ressors de cette lecture conquise par la plume, par l'histoire, par les personnages... Vivement la suite !

4/5

Mon avis sur le tome 1 : L'oracle caché
Mon avis sur le tome 2 : La prophétie des ténèbres

6/13/2018

TAG : Le cinéma


Bonjour ! Je vous retrouve aujourd'hui avec le dernier tag PKJ. Et ça tombe bien car ça commençait à faire longtemps que je n'en avais pas fait et je dois dire que ça me manquait un peu. Comme toujours, cliquez sur les titres pour voir la chronique s'il y en a une. C'est parti !

***


1) Citer un livre adapté au cinéma.

Harry Potter. Comme beaucoup, j'ai grandi avec les livres et les films donc mon choix était évident.

2) Citer un livre que vous aimeriez voir adapté au cinéma.

S'il y a un livre que j'aimerais voir adapté au ciné, c'est bien Six of Crows. Mais seulement si ils ne massacrent pas l'histoire et les personnages !

3) Citer un livre que vous avez lu avant de voir son adaptation.

Je lis presque toujours le livre avant de voir le film mais puisqu'il faut en choisir un, je vais choisir Quelques minutes après minuit. Un très beau livre et une magnifique adaptation qui m'ont fait beaucoup pleurer !


4) Citer un livre que vous avez lu après avoir vu son adaptation.

Le seigneur des anneaux. J'avais tellement aimé les films à l'époque que j'ai eu envie de lire les livres. Pas facile comme lecture pour une gamine de 12 ou 13 ans...

5) Citer un livre dont l'adaptation au cinéma porte un autre nom que le titre du livre.

Il y en a beaucoup mais il y en a un en particulier qui va très bientôt sortir au cinéma, c'est l'adaptation de Moi, Simon, 16 ans, homosapien qui s'appelle Love, Simon. D'ailleurs, je déteste ce nouveau titre que je trouve cucul au possible !

6) Citer un livre dont l'adaptation vous a déçue.

Ici aussi la liste est longue. Entre changements inutiles, coupage de scènes clés et mauvais choix d'acteurs, les films font rarement justice aux livres... mais le prix de la pire adaptation revient probablement à Percy Jackson, un véritable massacre !


7) Citer un livre dont vous avez préféré l'adaptation.

Roméo et Juliette. J'adore la pièce mais le film de Baz Luhrmann, je l'aime ! ^^

8) Quel est le dernier film adapté d'un livre que vous avez vu?

Et c'est là que je me rend compte que je devrais peut être garder une trace des (rares) films que je regarde car je sèche totalement. J'ai re-regardé Nos étoiles contraires récemment, ça compte ?

9) Citer un livre qui fait des références au cinéma.

J'ai beau réfléchir, je ne vois pas...

6/11/2018

C'est lundi, que lisez-vous ? #105

C'est lundi, que lisez-vous ?

C'est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous repris par Galleane (la bannière provient de son blog). Il s'agit de répondre à trois questions : Qu'ai-je lu la semaine passée ? Que suis-je en train de lire en ce moment? Que vais-je lire ensuite ?

***

Mes lectures de la semaine passée



Bonjour ! La semaine dernière j'ai terminé Une vie entre deux océans et lu le tome 2 de Caraval, Legendary.

Ma lecture en cours


Détective privé à temps partiel et Faucheuse à plein temps, Charley Davidson s’est toujours posée d’innombrables questions : pourquoi je vois des gens morts ? Qui est le beau gosse surnaturel qui me suit partout ? Comment je fais pour enlever le chewing-gum des cheveux de ma sœur avant qu’elle se réveille ? Mais « comment je fais pour piéger trois dieux différents ? », c’est nouveau. Et comme ces dieux ont pour but de tuer sa fille, pas d’hésitation !
Pourtant, l’un de ces dieux a volé son cœur il y a longtemps. Est-il trop tard pour le ramener dans le droit chemin ? Avec une fugitive, un homme accusé du meurtre d’une femme toujours en vie, et un pendentif en verre qui met le monde surnaturel dans tous ses états sur les bras, Charley a fort à faire pour sauver le monde…


J'ai enfin retrouvé Charley dans Dix tombes pour l'enfer !

Ma prochaine lecture



Demain la troisième partie de Ghosts of the Shadow Market, Every Exquisite Thing sort et sera donc ma prochaine lecture.

Et vous, que lisez-vous cette semaine ?

Sur le blog la semaine dernière :
- Pour toujours... jusqu'à demain de Sarah Dessen
- Leah à contretemps de Becky Albertalli

6/08/2018

Leah à contretemps de Becky Albertalli

Quand il s’agit de jouer de la batterie, Leah Burke maîtrise le tempo. Mais la vie réelle n’est pas toujours si bien rythmée.
Fille unique d’une jeune mère célibataire, Leah n’a pas les mêmes privilèges que les gens qui l’entourent. Elle est passionnée de dessin, mais trop complexée pour le montrer.
Seule sa mère sait qu’elle est bisexuelle : elle n’a pas trouvé le courage de le dire à ses amis – pas même à son meilleur pote Simon, qui est pourtant "sorti du placard" comme on dit !
Avec la fin du lycée qui approche, le groupe d’amis qu’elle croyait à toute épreuve commence à se diviser. Les tensions montent. Le cœur de Leah ne bat plus en mesure quand les personnes qu’elle aime se disputent. Surtout lorsqu’elle se rend compte que ses sentiments pour l’une d’entre elles vont au-delà de l’amitié.


Après avoir lu et adoré Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens j'étais ravie de retrouver Leah et tous les autres personnages dans Leah à contretemps. Malheureusement, j'ai vite déchanté. Si j'ai passé un bon moment, je ressors de cette lecture un peu déçue.

"I hate when assholes have talent. I want to live in a world where good people rule at everything and shitty people suck at everything."

Je ne sais pas si c'est mes souvenirs qui m'ont fait défaut, mais j'ai eu du mal à reconnaitre Leah. Elle m'a semblé complètement différente de la drôle et gentille meilleure amie de Simon rencontrée dans le premier tome. Je me suis lassée de son personnage par moment alors que je l'avais adoré avant. Je n'ai pas non plus retrouvé l'ambiance des autres livres de l'auteure. Si la plume reste agréable, l'histoire ne m'a pas emballée. Pire encore, je me suis parfois ennuyée ! Ce roman manque de rebondissement et de peps. Il ne s'y passe pas grand chose au final. Même la romance manque de saveur. Moi qui me faisait une joie de lire une romance f/f pour une fois, je suis déçue.

"I can’t fuck your life, I’m monogamously fucking my own life."

En bref, Leah à contretemps est une lecture sympathique mais je m'attendais à beaucoup mieux.

3/5


De la même auteure :
- Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens
- Mes hauts, mes bas & mes coups de coeur en série

6/06/2018

Pour toujours... jusqu'à demain de Sarah Dessen

Depuis la mort de son père, Macy s'est réfugiée dans sa coquille. Et ce n'est pas sa mère qui trouvera le temps et les mots pour lui parler. Alors, quand son petit ami Jason s'éloigne et passe l'été au "Camp des cracks", Macy se retrouve livrée à elle-même... Et prête pour des aventures hilarantes, chaotiques, bourrées de rencontres inattendues : voici Delia, Greg... et Tim, un artiste prometteur au passé trouble, qui déboulent sur le chemin de la jeune fille. Macy aurait-elle trouvé en Tim un coeur blessé comme le sien ? En jouant avec lui au jeu de la vérité, elle mettra au jour les petits mensonges qui plombent son quotidien. Histoire, tout simplement, de réapprendre à vivre.

Des fois, j'ai des envies soudaines d'un auteur ou d'un genre particulier. C'est ce qui s'est passé avec Pour toujours... jusqu'à demain que j'ai décidé de lire sur un coup de tête parce que j'avais des envies de romance et qu'il trainait dans ma pal numérique depuis trop longtemps.

"There is never a time or place for true love. It happens accidentally, in a heartbeat, in a single flashing, throbbing moment."

Je ne suis pas complétement satisfaite de cette lecture. Quelques longueurs ont fait que je me suis parfois ennuyée. Mais c'est surtout Macy qui m'a posé problème. Elle m'a souvent énervé de par son manque de réaction. Même si on comprend pourquoi elle est comme elle est, ça n'en reste pas moins frustrant. J'étais également un peu déçue de voir que la romance n'était pas tellement présente en fin de compte. Macy évolue beaucoup au fil du roman tout comme sa relation avec Wes, mais l'histoire s’arrête juste quand les choses deviennent intéressantes. Au final, c'était plus un livre sur l'amitié, la famille et le deuil qu'une romance. Ce qui n'est pas une mauvaise chose, juste pas ce dont j'avais envie à ce moment là. Ceci étant dit, la plume de Sarah Dessen est très agréable et les sujets abordés le sont avec beaucoup de justesse.

"I like flaws. I think they make things interesting."

Même si Pour toujours... jusqu'à demain n'était pas ce à quoi je m'attendais, ce fut quand même une lecture sympa.

3,5/5