MENU

9/26/2018

Shades of Magic, tome 1 de V.E. Schwab

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris, sans magie d'aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d'air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu'on s'y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l'a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s'y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C'est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l'a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l'irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu'une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.


C'est Alice, je crois, qui m'a donné envie de lire Shades of Magic il y a de ça quelques années maintenant. Comme souvent, je l'ai noté dans une de mes nombreuses wishlists et l'ai promptement oublié... jusqu'à il y a quelques semaines.

"'There’s Dull London, Kell London, Creepy London, and Dead London,' she recited, ticking them off on her fingers. 'See? I’m a fast learner.'"

Le seul point négatif que j'ai trouvé à ce roman, c'est son rythme. On découvre l'univers tranquillement et on découvre les personnages encore plus tranquillement. Ce n'est que vers le tiers, peut-être même la moitié du livre qu'on découvre enfin ce que sera l'intrigue principale. Quant à l'action, il y en a très peu au final. Et pourtant, sans que je ne puisse vous dire pourquoi, on ne s'ennuie pas.

"I'd rather die on an adventure than live standing still."

J'ai accroché à cette lecture pratiquement dès la première ligne. C'est d'abord cette histoire de multiples Londres, chacune avec sa propre histoire, qui m'a intéressé. Mais aussi les personnages. Ils sont incroyablement attachants que ce soit les personnages principaux, Lila et Kell, ou les personnages secondaires que l'ont voit beaucoup moins. On découvre leur personnalité et leur passé petit à petit mais encore à la fin, on ne sais pas tout d'eux. C'est frustrant mais donne aussi envie de lire la suite pour en savoir plus. Il n'y a d'ailleurs pas que les personnages qui gardent une part de mystère. L'univers réserve encore beaucoup de surprises.

"I apologize for anything I might have done. I was not myself."
"I apologize for shooting you in the leg. I was myself entirely."

En bref, Shades of Magic est un chouette premier tome qui nous laisse avec beaucoup de questions et théories qui attendent des réponses. La chronique du tome 2 arrivera la semaine prochaine.

4/5

10 commentaires:

  1. Cette saga m'intrigue pas mal. J'espère avoir l'occasion de la découvrir.

    RépondreSupprimer
  2. j'ai vraiment bien aimé cette série

    RépondreSupprimer
  3. C'est une série qui m'intéresse de plus en plus :)

    RépondreSupprimer
  4. Malgré tout le bien dont j'entends à propos de cette série, je ne suis pas tentée... et je ne saurais même pas expliquer pourquoi puisque tu n'en dis que du bien. Visiblement, je passe à côté de quelque chose !

    RépondreSupprimer
  5. Je suis contente que tu ais aimé ce premier tome ! Et j'espère que la suite te plaira tout autant **

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu la suite et j'ai beaucoup aimé aussi :)

      Supprimer

N’hésitez pas à laisser une trace de votre passage ! :)