MENU

9/22/2017

Pause hors sujet #1 : Strike


Bonjour ! Parfois j'ai envie de faire des articles qui n'ont rien à voir avec la lecture mais je me retiens parce que ce blog s'appelle Les lectures de feflie, c'est un blog littéraire et non "lifestyle" ou je ne sais quoi. D'un autre côté, c'est mon blog et je devrais pouvoir y poster ce que je veux, n'est-ce pas ? C'est donc pour ça que je mets en place aujourd'hui cette nouvelle catégorie, la "pause hors sujet". Ce sera peut-être un rendez-vous mensuel ou peut-être pas. On verra. ^^

Pour ce premier article, je ne vais pas vraiment faire dans le hors sujet puisque je vais vous parler de l'adaptation de la série Cormoran Strike. Rappelez vous en 2013, J.K. Rowling publiait L'Appel du Coucou sous le pseudonyme Robert Galbraith. Ce n'est pas resté un secret très longtemps puisqu'à peine quelques mois plus tard tous les journaux ne parlaient plus que de ça. Bien sûr, comme tout le monde je m'étais précipitée sur ce livre (ma chronique ici). Malheureusement, j'avais eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire. Heureusement, la fin et les personnages avaient rattrapé le tout. Depuis deux autres tomes sont sortis. Et au passage, le troisième tome est le meilleur des trois.

Et donc la BBC a fait une adaptation des deux premiers tomes avec Tom Burke et Holliday Grainger dans les rôles de Cormoran Strike et Robin Ellacott.


Excellent choix d'acteurs puisque le duo, qui marchait déjà très bien dans le livre, fonctionne à merveille sur le petit écran également ! Il y a une bonne 'chemistry' entre les deux et ils jouent très bien la comédie. Par contre, ils ne ressemblent pas du tout à ce que je m'imaginais en lisant le livre. Faut dire aussi que je voyais Strike un peu comme Alastor Moody dans Harry Potter donc bon...


Il y a cinq épisodes pour le moment. Trois pour L'appel du coucou, deux pour Le ver à soie. J'imagine que La carrière du mal sera aussi adapté à la tv, mais je n'en sais pas plus. Très franchement je ne me rappelais pas grand chose des livres (je ne me souvenais même pas de qui étaient les meurtriers) alors je ne suis peut-être pas la mieux placée pour vous dire que Strike est une bonne adaptation, mais en tout cas, je l'ai beaucoup aimé. Comme pour le livre, il y a peu d'action et les enquêtes se déroulent tranquillement. Par contre, ça passe beaucoup mieux à l'écran. Entre les accents et les décors on a une ambiance délicieusement British qui donne juste envie de se blottir sous sa couette avec une tasse de thé pour binge-watcher cette série. Ce que j'ai fait d'ailleurs.

En fait, la seule chose que je n'ai pas aimé, c'est la chanson du générique.


Si vous avez regardé cette série n'hésitez pas à me laisser vos impressions en commentaire !


9/20/2017

La Passe-Miroir, tome 2, Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

Officiellement introduite à la cour comme Vice-conteuse, Ophélie découvre les mondanités d'un univers où complots et tensions politiques sont à l’œuvre derrière les belles apparences. Entre l'arrivée de sa famille au Pôle et les exigences de Farouk, elle n'a d'autre choix que de s'appuyer sur Thorn, son énigmatique fiancé. Quand des nobles disparaissent les uns après les autres, la liseuse d'Anima doit user de ses talents pour mener l'enquête. Une mission qui va l'entraîner beaucoup plus loin que prévu, au cœur d'une vérité plus redoutable que tout ce à quoi elle s'était préparée...

Quand j'ai décidé de relire La Passe-Miroir, je me suis rendue compte que je n'avais jamais chroniqué Les disparus du Clairdelune. Sacrilège ! Il est donc temps de changer cela...

"Le fait est que, la nuit dernière, j'ai organisé un bal travesti... D'ailleurs, maintenant que j'y pense, je vous avais invité et vous n'êtes pas venu."

J'avais déjà eu un coup de cœur pour ce tome la première fois que je l'ai lu et mon avis ne changera pas ! Qu'est ce que j'aime l'univers de La Passe-Miroir ! Il est juste passionnant, plein de mystères et tellement, tellement bien construit. La plume de Christelle Dabos est un délice. On tourne les pages de ce joli pavé sans même s'en rendre compte et quand on arrive à la fin... aie ! Disons que madame Dabos sait nous donner envie de continuer sa série !

"C'est donc lui, le fameux M. Farouk ? [...] C'est un beau morceau, mais il ne se tient pas très bien."

Un autre point fort du livre est bien sûr les personnages qu'on apprend encore plus à connaitre dans ce tome. Je suis personnellement beaucoup attachée à Ophélie et Thorn. Ophélie me fait énormément penser à moi et en plus on partage le même prénom ! Quant à Thorn, il faut un moment d'adaptation avec ce personnage. On ne comprend pas toujours ses réactions, mais plus on apprend à le connaitre, plus on le comprend et plus on l'aime. Il y a aussi tous les autres personnages; Archibald, Bérénilde, Renard et les autres. Ils sont tous tellement "vivants" !

"Quand je vous ai dit que vous aviez une prédisposition surnaturelle aux catastrophes, ce n'était pas une invitation à me donner raison."

Ce second tome était encore meilleur que dans mes souvenirs. Je ne pourrai jamais assez recommander cette série !

5/5

9/18/2017

C'est lundi que lisez-vous ? #73

C'est lundi, que lisez-vous ?

C'est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous repris par Galleane (la bannière provient de son blog). Il s'agit de répondre à trois questions : Qu'ai-je lu la semaine passée ? Que suis-je en train de lire en ce moment? Que vais-je lire ensuite ?

***

Ma lecture de la semaine passée

 

 

Bonjour ! La semaine dernière, j'ai terminé Tower of Dawn, le tome 6 de Keleana. Je vous en parle bientôt.

Ma lecture en cours

 


Deux ans et sept mois qu'Ophélie se morfond sur son arche d'Anima. Aujourd'hui, il lui faut agir, exploiter ce qu'elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d'information divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d'adversaires toujours plus redoutables? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn?

J'ai enfin commencé La mémoire de Babel !! Il était temps !


Ma prochaine lecture

 


Ma prochaine lecture sera probablement le tome 5 de Charley Davidson, Cinquième tombe au bout du tunnel.

Et vous, que lisez-vous cette semaine ?

Sur le blog la semaine dernière :
- Millénium, tome 2, La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette de Stieg Larsson
- Charley Davidson, tome 4, Quatrième tombe au fond de Darynda Jones

9/15/2017

Charley Davidson, tome 4, Quatrième tombe au fond de Darynda Jones

Être faucheuse, c'est glauque. Charley a d'ailleurs pris quelques mois pour. se morfondre. Mais lorsqu'une femme vient frapper à sa porte convaincue qu'on essaie de la tuer, la jeune femme doit se relever. Dans le même temps, un pyromane s'attaque à Albuquerque et ses crimes pourraient avoir un rapport avec le très chaud Reyes Farrow, sorti de prison et de la vie de Charley depuis un moment. Il est grand temps pour la faucheuse de reprendre du poil de la bête !

Qu'est ce que j'aime Charley ! J'ai lu quatre tomes maintenant et à chaque fois j'ai passé un super moment. Ca se lit vite, ça se lit bien, c'est drôle, une vraie petite bouffée de fraicheur. (Et je ne dis pas ça uniquement parce que cette lecture m'a accompagné pendant la dernière vague de chaleur de l'année.)

"Have you seen my pants?"
"Speaking of which, how did you get home without them?"
"I borrowed a pair of you sweats. I ran into a convenience store with them on. I talked to neighbors out in their yard when I pulled up. And only after I got inside did I realize the had 'Exit Only' written across the back."
"You stole my favorite sweats?"
"I wanted to die."

J'ai trouvé ce tome un peu différent. Déjà, l'enquête prend moins de place. On est surtout dans la tête de Charley qui souffre de stress post-traumatique après les évènements du dernier livre et qui a développé un sacré cas d'agoraphobie. Heureusement, on l'a voit guérir petit à petit grâce à ses amis, sa famille et grâce à Reyes aussi je suppose. Je n'ai pas vraiment changé d'avis sur ce dernier. Je ne sais pas trop quoi penser de ce personnage ni de sa relation (compliquée) avec Charley. Par contre, j'ai été ravie de découvrir un peu plus la sœur de Charley, Gemma, et j'espère qu'on la verra encore souvent dans les prochains tomes car j'aime beaucoup leur relation.

"Why kill them with kindness when you can use an axe?"

Quatrième tombe au fond nous apporte enfin des réponses ! On découvre petit à petits les pouvoirs de Charley, qui elle est, qu'est ce qu'elle est, etc... On apprend aussi pourquoi Reyes la surnomme Dutch et j'ai envie de dire "il était temps !"

Encore un chouette tome pour miss Charley Davidson, même si ce n'est pas mon préféré...

4/5

9/13/2017

Millénium, tome 2, La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette de Stieg Larsson

Tandis que Lisbeth Salander coule des journées supposées tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millenium sur un thème brûlant pour des gens haut placés : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l’Est. Mikael aimerait surtout revoir Lisbeth. Il la retrouve sur son chemin, mais pas vraiment comme prévu : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper de peu à une agression manifestement très planifiée. Enquêter sur des sujets qui fâchent mafieux et politiciens n’est pas ce qu’on souhaite à de jeunes journalistes amoureux de la vie. Deux meurtres se succèdent, les victimes enquêtaient pour Millenium. Pire que tout, la police et les médias traquent bientôt Lisbeth, coupable toute désignée et qu’on a vite fait de qualifier de tueuse en série au passé psychologique lourdement chargé. Mais qui était cette gamine attachée sur un lit, exposée aux caprices d’un maniaque et qui survivait en rêvant d’un bidon d’essence et d’une allumette ? S’agissait-il d’une des filles des pays de l’Est, y a-t-il une hypothèse plus compliquée encore ?

J'ai lu le premier tome en début d'année et ça avait été une déception. J'ai quand même voulu donner une autre chance à cette série puisque j'avais les tomes suivants dans ma PAL... et j'ai bien fait !

Alors autant le dire tout de suite on retrouve tous les défauts du tome 1 dans La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette. C'est à dire que le style de l'auteur ne casse pas trois pattes à un canard, il y a des paragraphes entiers qui sont absolument inutiles (genre le passage chez Ikea où on nous décrit en détails chaque articles que Salander achète... pourquoi ?) et c'est très, très, très long à démarrer. On pourrait facilement enlever 200 pages sans même changer l'histoire. Il y a aussi encore beaucoup de personnages, mais cette fois ils servent tous (ou presque) à quelque chose.

"But she wished she had had the guts to go up to him and say hello. Or possibly break his legs, she wasn't sure which."

Mais ! J'ai beaucoup plus aimé cette lecture. J'avais raison en pensant que Salander était plus intéressante que Blomkvist. J'ai trouvé son histoire passionnante. Par contre, certaines de ses actions m'ont fait grincer des dents et je préfère effacer la première partie du livre de ma mémoire, pour le bien de ma santé mentale. L'enquête était sympa et le rythme plus régulier que dans Les hommes qui n'aimaient pas les femmes. J'ai aussi apprécié les nombreux sujet abordés (entre autres la violence envers les femmes, le jugement, etc).

"Men could be as big as a house and made of granite, but they all had balls in the same place."

En bref, un deuxième tome bien meilleur au niveau de l'histoire mais toujours aussi mauvais au niveau du style. Ce sera donc 3 étoiles pour moi même si j'ai passé un bon moment dans l'ensemble.

3/5