1/10/2013

Le deuxième homme - Hervé Commère

Le deuxième homme, Commère
________________

Un homme et une femme se rencontrent, se plaisent, s'embrassent, font des projets d'avenir, croient se connaître. Une histoire d'amour tout ce qu'il y a de plus classique. Et brutalement la descente aux enfers. Parce qu'une photo ressurgit du passé et que l'homme y a vu un visage. Le sien...
____________________________________

J'ai gagné ce livre à un concours dont je n'ai aucun souvenir, c'est donc avec surprise que je l'ai découvert un jour dans ma boite aux lettres. Au passage, je remercie les éditions Fleuve Noir pour cette découverte  N'ayant lu qu'un seul avis et ayant seulement survolé la quatrième de couverture j'ai entamé ma lecture avec curiosité mais sans aucune attente particulière. Et au final, j'ai passé un bon moment.

Stéphane, le narrateur, est un peu particulier. Il est le "fils d'un fantôme et d'une bouteille de gin" comme il le dit souvent. Il n'a pas eu une enfance très heureuse et cela a laissé des traces. C'est seulement auprès de Norah, la femme de sa vie, qu'il se construit. Ou qu'il croit se construire. Leur relation m'a parue étrange des le départ. Il ne parle pas vraiment de son travail, elle ne parle pas de son passé. D'ailleurs on ne sait rien d'elle et son mari ne semble pas en savoir beaucoup plus que nous. Un couple basé sur des non dits, des secrets, cela me semblait un peu bancale. J'attendais l'élément déclencheur qui allait tout faire s'écrouler. Cet élément déclencheur, c'est une photo. Une simple photo qui va faire éclater la petite bulle de bonheur dans laquelle Stéphane s'était enfermé.

Le style est un peu spécial. Les phrases (tous comme les chapitres) sont courtes ce qui donne un rythme un peu saccadé, un peu mécanique. L'ambiance est elle aussi spéciale. C'est sombre, troublant et intriguant. Mais c'est efficace. Les pages se tournent toutes seules, on a envie de savoir et le livre étant court on a terminé avant même de s'en apercevoir. J'aurais peut-être aimé un peu plus de dialogue puisqu'il n'y en a pratiquement aucun. Sincèrement, ce style convient ici parce que le livre est court mais s'il avait fait 400 pages je me serais vite ennuyée. J'aurais aussi aimé savoir ce qu'il se passait du coté de Norah. Je veux dire par la que le narrateur ne raconte l'histoire que de son point de vue on a aucune réelle indication sur ce que pense Norah de tout ça.

En conclusion, Le deuxième homme n'est pas du tout le genre de lecture dont j'ai l'habitude mais j'ai tout de même passée un bon moment. Et puis, ça fait pas de mal de changer un peu de temps en temps. ^^

3,5/5

5 commentaires:

  1. Ce titre m'avait interpellée à sa sortie. Ton avis est mitigé mais je pense qu'il pourrait me plaire vu ce que tu en dis. J'attendrai néanmoins sa sortie en poche je pense.

    RépondreSupprimer
  2. @stephanie-plaisir de lire J'ai parlé un peu plus des défauts que des qualités mais j'ai quand même passé un bon moment avec ce livre. ^^

    RépondreSupprimer
  3. Il n'a pas l'air mal mais j'avoue que je n'en avais jamais entendu parlé :)

    RépondreSupprimer
  4. Je me retrouve bien dans ta chronique... C'est vrai qu'il est spécial :) D'ailleurs, rien qu'en y repensant... Je suis perplexe :)

    RépondreSupprimer
  5. @Anne-C Moi non plus a vrai dire. Ou plutôt je ne m'en souvenais pas vu que j'ai apparemment fait un concours pour le gagner. xD

    @Bouchon des Bois Oui. Il a une drôle d'ambiance, en fait.

    RépondreSupprimer

N’hésitez pas à laisser une trace de votre passage ! :)